Le deuxième jour est terminé, soit pas dégoutté, on te fait un recap.

Pour commencer ce day two, Malik Bentalha proposait aux festivaliers un moment détente et humour sous le chapiteau greenroom, de quoi diversifier les milieux culturels présents dans le festival.

Voir cette publication sur Instagram

Merci les @eurockeennes ! ❤️🔥🔥 📹 @antoine_multyde

Une publication partagée par MALIK BENTALHA (@malikbentalha) le

Ninho

Après une pause auditive, c’est au tour de Ninho de venir déchainer la foule du chapiteau. Les cris résonnent en l’attendant et les « AHOU » lancés par le public déchaînent mieux les festivaliers qu’une première partie. Un public composé à 99% d’adolescents. Avec Ninho et son public, c’est parole par cœur ou rien du tout ! Il enchaîne tous ses hits, dès les premières mélodies le public hurle lorsqu’il reconnait les morceaux, tous des numéros 1. Ninho est certifié par la street et la SNEP, mais aussi par les festivaliers des Eurockéennes !

C’est au tour d’Alpha Blondy, de Rival Sons, d’Idles et de Clozee de rentrer sur scène, de quoi donner satisfaction à tout le public, des plus jeunes aux moins jeunes.

Il est 23h20, l’heure pour nous d’aller voir petit biscuit et de lui poser quelques questions. Après avoir déchainé la foule des eurockéennes il y a deux ans (ce qu’il considère quand même comme son meilleur concert), il revenait cette année « grandit », avec des projets plein la tête et cette envie persistante de se renouveler. Voir les gens s’amuser sur sa musique, c’est le but de Petit Biscuit et ça le restera. A côté de ça, un été plutôt léger en concerts (4 dates) et qui promet un nouvel album en préparation…

Nekfeu

C’est à 23h30 que les premières basses des étoiles vagabondes résonnent. Nekfeu, fidèle à lui-même, se déchaine sur la scène comme un lion sorti de sa cage. Plus rien ni personne ne peut arrêter le crew une fois lancé. Entre les nouveaux sons de ses derniers albums (et oui, après Les étoiles vagabondes est sorti Expansion qui vient compléter le premier), les vieux sons qui lui prouvent que le public était déjà là depuis plus de 4 ans et des extraits des albums de ses reufs (on retrouver Alpha Wann par exemple), le public est pas au bout de ses peines. Les gens se déchirent dans la fosse, en 10 minutes de concert on voit déjà une quinzaine de personnes se faire évacuer, chaleur et pogos ne font pas bon ménage… Après plus d’une heure de show, les gars lâchent des boules géantes dans lesquelles ils entrent faire le tour de la foule, des confettis et un bateau gonflable pour le plus téméraire et le concert se finit comme ça. Le public rassasié, lui, se dirige déjà vers les prochaines scènes.

nekfeu eurockeennes

Petit Biscuit

Il est grand temps pour nous d’aller découvrir un live de petit biscuit. L’homme qui était devant nous 1h auparavant se trouve maintenant face à plusieurs milliers de festivaliers. Serein, comme si de rien n’était, il arrive derrière des claviers et des pads, un sourire satisfait au visage. Ce qu’on retient de sa prestation, c’est la parfaite synchronisation entre le son et l’image, vraiment impressionnant, sans parler des confettis et des jets de flammes qui clôturent en beauté un show digne des plus grands.

petit biscuit eurockeennnes

C’était tout pour notre deuxième jour, mais t’en fais pas on est encore la pendant deux jours t’auras droit à encore plus d’articles sur ces concerts et sur le festival lui-même.

En attendant suis-nous sur Instagram, tu pourras voir des aperçus des show incroyables proposés par les Eurockéennes !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *