LOMEPAL X ARTE : trois jours à MOTORBASS

Vendredi 18 Octobre à 23h20, la chaine franco-allemande ARTE a diffusé une session acoustique inédite du rappeur Lomepal.

Intitulé « Trois jours à Motorbass », enregistrée dans le célèbre studio montmartrois.  La chaine gâte ainsi les fans du rappeur en diffusant un condensé de trois jours d’enregistrement actuellement disponible en replay.

Pour la petite histoire …

En Mai dernier, Lomepal a investi le mythique studio parisien au 84 rue des Martyrs. Le documentaire sur ARTE retrace le projet. Temple sacré du producteur culte français Philippe Zdar et moitié du duo Cassius, tristement décédé en Juin dernier.

Réalisé par Christophe Charrier, le documentaire accompagne Lomepal au cœur de son enregistrement à Paris. Pendant trois jours, on y découvre et comprend le processus de création d’un album acoustique inédit et de nouvelles versions issus de ses deux premiers opus, accompagné de trois musiciens (Pierrick Devin, Ambroise Willaume et Aymeric Westrich). Loin de se contenter d’une simple traduction acoustique, le rappeur retravaille, réarrange ses morceaux à base de rythmes et d’instruments nouveaux ; il supprime les beats ravageurs qui ont fait son succès pour n’en garder qu’un côté minimaliste. Le téléspectateur assiste ainsi à ses enregistrements mais également à quelques ratés, discussions et autres échanges entre Lomepal et ses musiciens.

Sachez également que le rappeur a sorti un disque acoustique composé de quinze morceaux, tiré de ce concert exclusif.

Pour le shopper c’est par ici :

« J’avais très envie de travailler avec Lomepal depuis longtemps, j’adore ses albums, je trouve que sur scène ou sur disque c’est un artiste assez complet et hyper inspirant » explique Christophe Charrier à 20 Minutes.

« J’aimerais que le spectateur du film ait l’impression d’être avec lui dans le studio, d’être au cœur du truc et de partager vraiment un moment très intime » développe-t-il.

Et musicalement ça donne quoi ?

Il faut bien reconnaitre que ce travail permet de découvrir ou de redécouvrir le rappeur parisien. L’exercice apporte à ses paroles une toute autre dimension. Les textes se révèlent de façon totalement contradictoire et originale. On préfèrera maintenant certaines versions acoustiques aux originales. C’est un moment très intime entre Lomepal, vous et ses pensées.

L’accompagnement élégant et raffiné de ses musiciens met parfaitement en valeur son flow même si celui-ci flirte parfois avec les limites de la justesse. Loin d’être un défaut, ses interprétations lui décernent une séduisante délicatesse. Enfin, l’intimité de cet enregistrement, nous permet d’assister aux petits incidents et ratés, aux intermèdes et autres conversations anodines.

Et l’artiste ne cesse de faire parler de lui : quelques jours après l’album acoustique de Motorbass, Lomepal a offert à ses fans « cette foutue réédition de Jeannine » intitulé Amina.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *