Troisième jour aux Eurockèennes

Recap de la plus grosse journée des Eurocks

Pour le troisième jour des Eurockéennes, on commençait fort avec Noizegate Krew et DJ Flotech qui, dès 16h30, enflammaient petit à petit la scène radar. De quoi réveiller les couches tard et mettre dans l’ambiance les nouveaux arrivants. Un peu d’humour avec Le Comte de Bouderbala avant d’aller retrouver Hubert Lenoir sur la plage pour une heure d’originalité et de nouveauté.

Eurockéennes

Angèle

Il est déjà 19h30, une heure que les plus grands (es) fan d’Angèle attendent devant sa scène. A l’arrivée de la chanteuse, les cris résonnent sous le Chapiteau Greenroom. Une foule incroyable, impossible de circuler librement au milieu de ces « quelques » 15 000 personnes. A chaque son, la foule reprend les refrains et parfois même la chanson entière avec l’artiste qui, à elle seule, occupe tout l’espace de la scène. Angèle est impressionnante, une énergie communicative et une fanbase des plus solides.

Angèle Eurockéennes

Isha

On quitte le chapiteau en vitesse (enfin 30 minutes pour sortir de la fosse quand même) et on court direction Isha qui commence tout juste son show sur la scène de la Loggia. Après avoir pu le voir une fois à la vapeur, à Dijon (si tu veux checker l’article c’est ici), il revient en force pour faire turn up les Eurocks 2019. On le voyait y a quelques jours aux côtés de Roméo Elvis aux Ardentes mais cette fois, c’est lui et lui seul qui se charge de plonger le public dans la folie. 45 minutes plus tard, le show se termine en beauté, les gars qu’on croise se répètent : « Tranquille, on le revoit dans deux heures ». Nous aussi, on a hâte de revoir Isha, mais cette fois, sur la scène de la Plage.

Isha Eurockéennes

Georgio

C’est au tour de Georgio d’être sous les projecteurs. Le public, chauffé par les 15 minutes d’Isha est chaud bouillant et attend le rappeur avec impatience.

Il arrive sur scène. Grosse claque. Le show est énorme, le public est plein d’énergie, il s’imprègne de ce que transmet le rappeur, que ce soit dans ses textes ou dans ses instrus. Les premiers pogos éclatent quand la batterie, sur scène, résonne sur le sol. Au milieu d’un son, une bagarre entre deux mecs éclate dans la foule. Georgio décide de couper le show. Grosses surprise pour le public qui cherche qui sont les deux gars. Le rappeur prend le mic, seul, et annonce qu’il ne veut même plus les voir dans son public. « On est là pour profiter et kiffer tous ensemble », stopper une baston en 20 secondes, c’est fait. Après cette altercation, le concert reprend de plus belle, le public saute, se rentre dedans et chante les paroles de tous les sons. Loin d’être décevant, Georgio est dans son élément.

Georgio Eurockéennes

Tchami et Malaa

C’est dans l’euphorie du dernier show de ce samedi que l’on se dirige
vers la grande scène pour voir ce que nous propose Tchami & Malla, les
deux DJ collègue de DJ SNAKE se sont réunis pour former le Redemption
Tour. Ils traversent le monde avec leur sonorités puissantes qui
t’obligent à bouger la tête. De très grosses basses pour accompagner les
kick qui forment une rythmique dynamique. De la fumée et un tas
d’autres effets spéciaux sont là pour accompagner le set. 1h30 de show
était prévu, mais alors qu’il restait encore 15 minutes, le duo y met fin, c’est bien évidement une standing ovation qui leur ai
rendu. Une personne de la production des deux DJ prend la parole en
indiquant que le show a été écourté en raison de la vigilance orange
de Météo France, et heureusement car 30 minutes après c’était un
déluge de grêle, RIP les tentes du camping..
Tchami et Malaa Eurockéennes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *